~bohwaz/blog/

Avec de vrais morceaux de 2.0 !

To vote or not to vote

Le premier tour des élections c'est dimanche. Et je ne sais pas quoi voter. Comme pas mal de monde au final. Pour quelqu'un plutôt humaniste comme moi, qu'on pourrait qualifier de gauche, le choix est difficile. Même si on sais qui sont les plus dangereux et parmis eux ceux qui ont de trop grandes chances de gagner le pouvoir. On sais depuis longtemps que Le Pen est dangereux, et il est déjà effarant de voir qu'un mec comme lui peux cumuler près de 20% des suffrages des moins de 30 millions de votants; mais il est moins clair visiblement que Sarkozy est également particulièrement dangereux. Sa position de leader de l'ex-RPR lui donne un certain nombre de voix, mais ça n'explique pas le soutien qu'à cet ignoble individu dans l'opinion publique. Je dois avouer que Sarkozy me fait bien plus peur que Le Pen, car Sarkozy a bien plus de chances de gagner le pouvoir via ces "élections" soi-disant "démocratiques". A l'étranger, on a également peur de la montée en puissance de ce raciste, homophobe et populiste. On en parle par exemple dans Le Soir (belgique).

De là, et en supposant qu'on accepte de cautionner le système "démocratique" en vigueur en france en allant voter pour élire un-e représentant-e qui n'a aucune obligation ou compte à rendre, on se retrouve déjà entre deux choix opposés. On peux voter "pour" ou voter "contre". Voter pour les idées dont on se sent proche (en l'occurence dans mon cas ce sont celles de Lutte Ouvrière), ou voter contre les éléments dangereux et donc un-e candidat-e qui ait de sérieuses chances d'arriver au second tour. Ce choix contre est assez réduit puisqu'on a d'un côté Royal et le PS, qui sont ouvertement libéraux (à l'opposé de mes idées donc) en étant totalement hypocrites, qui virent également dangereusement vers le populisme (via les fameux drapeaux dans tous les foyers notamment), et de l'autre Bayrou et l'UDF, parti notoirement libéral, mais qui a des idées et applications bien plus à gauche que le PS (pourtant se prétendant à gauche). Vous aurez suivi un peu mon argumentaire et donc vous verrez que les 4 "principaux partis" sont de droite (PS, UDF) ou d'extrême-droite (UMP, FN), plutôt gênant pour quelqu'un qui se situe à gauche. En partant de l'idée qu'on veux voter pour le "moins pire", encore faut-il déterminer qui est ce "moins pire". Le PS, derrière la privatisation de France Télécom, d'EDF, des lois LSI qui réduisent nos libertés individuelles ? L'UDF dont certains députés ont un niveau de vie indû, mais qui a su se séparer des alliances avec le FN ?

C'est une question sans fin, parce que d'abord les différences entre ces deux partis sont minimisées par l'hypocrisie du PS qui brouille les pistes, et ensuite car on ne sera jamais d'accord avec la plupart de leurs idées, ce qui fait qu'on n'a aucune envie de faire un choix. Voter "contre" est donc un choix stratégique, mais un choix inutile parce qu'on en sortira sûrement pas grandis et on aura surtout l'impression d'agir simplement comme un mouton. Mais voter pour le parti le plus proche de ses idées est risqué également. Si au second tour on se retrouve avec Sarkozy/Le Pen, impossible de voter pour l'un des deux, même avec un semblant de prétexte de "sursaut démocratique" (ah ah ah c'te blague). Donc sentiment de culpabilité. Mais au second tour, si on avait le choix uniquement entre Le Pen/Royal/Sarkozy/Bayrou que ferait-on ? Personnellement aucun de ceux-là ne m'intéresse en réalité.

Au final j'ai beaucoup de questions, des éléments de réponses, mais pas encore de choix. Voter est difficile, surtout quand on est loin d'approuver le système de vote utilisé. Le plus désarmant est de n'avoir aucun poids dans un quelconque processus de décision. On ne décide rien. On est que spectateur du système.

Écrire un commentaire
(facultatif)
(facultatif)
(obligatoire)
                      _          
 ___  ___  _   _ _ __(_)_ __ ___ 
/ __|/ _ \| | | | '__| | '__/ _ \
\__ \ (_) | |_| | |  | | | |  __/
|___/\___/ \__,_|_|  |_|_|  \___|
                                 
(obligatoire)

Les adresses internet seront converties automatiquement.
Tags autorisés : <blockquote> <cite> <pre> <code> <var> <strong> <em> <del> <ins> <kbd> <samp> <abbr>

Rik

Je suis un peu dans le même cas et j'ai décidé de voter utile. C'est-à-dire pour le parti le plus proche de mes idées. Quel que soit le résultat du premier tour, il n'y a que trois personnes éligibles. Mais surtout, il y a des législatives derrière. En votant pour un "petit" parti, j'ai tendance à penser que plus son score sera important aux présidentielles, plus il aura de chances pour les législatives.

Benjamin L

C'est impressionnant à quel point je me retrouve dans ce billet (à une nuance près, tu remplaces LO par LCR).

Je me sens rassuré.

J'ai fini par me décider à voter près de mes convictions... Décidément, ça me péterait trop les couilles de voter pour Royal ou Bayrou ; je me sentirais malhonnête vis-à-vis de moi-même.

C'est aussi le meilleur moyen de ne pas se montrer uniquement spectateur, à mon humble avis.

Val

Bon alors moi j'y connais rien et en plus je ne vais pas voter parce que je me suis pas inscrite , mais si je puis me permettre,c'est pas plus logique de voter pour qqun qui ne se rapproche peut etre pas tant que ca de nos idée mais qui pourrait au moins barrer la route à celui ou celle qu'on ne veut vraiment pas avoir comme président?Enfin je trouve ça plus logique de voter pour le/la canditat/e qui est le/la moins éloigné/e de nos idées mais qui à déjà un certain poids quitte à se sentir coupable.

Je dit ça comme ça parce que encore une fois j'y connais absolument rien mais ça me paraît plus logique.Enfin sur ce bon courage, en espérant vous avoir un peu aidé.

BohwaZ

Finalement après longue réflexion je suis d'accord avec Benjamin et Rik, voter utile c'est voter pour ses idées. Donc je vais voter pour le parti dont je me sens le plus proche, même si c'est un "petit".