~bohwaz/blog/

Avec de vrais morceaux de 2.0 !

Comparatif des sacs de couchage en duvet

Voici maintenant près de 6 mois que j'ai mis en ligne un tableau comparatif des sacs de couchage en duvet à cette adresse : http://bohwaz.net/misc/rando/sacs-de-couchage/

Je suis parti du constat qu'il était très compliqué de s'y retrouver dans la jungle des fabricants, des modèles et des températures, et cela alors que la plupart des sacs de couchage sont vendus à des prix exhorbitants (compter 200-300 € pour un sac dont la température de confort est de 0 à 5°C chez les fabricants les moins chers). En effet si on ne fait que lire les forums qui parlent de randonnée, on devrait tous s'acheter le plus cher et le plus léger. On peut lire notamment que le gonflant du duvet (donné en pouces au cube, ou cuin) est l'élément le plus important. Mais la réalité est plus nuancée.

En observant les données collectées on se rend compte qu'un duvet au gonflant considéré comme médiocre sera tout aussi efficace qu'un duvet d'un meilleur gonflant. On peut par exemple comparer deux sacs, l'un vendu à « bas prix » (200 € tout de même) dans une chaîne de magasins de sport (Intersport), et l'un vendu par un « petit fabricant français » :

Modèle Prix Poids Poids du duvet Qualité du duvet Répartition duvet/plumettes Température confort/limite
McKinley Kodiak 13 200€ 1,4⋅kg 800⋅g 600 cuin 90/10 -6°C / -13°C
Valandré Shocking Blue 509€ 1,38⋅kg 785⋅g 800 cuin 95/5 -5°C / -12°C

On peut voir qu'un duvet plus de deux fois plus cher (son nom devrait d'ailleurs être « shocking expensive » !), avec le même poids de duvet d'un meilleur gonflant, ne parvient pas à égaler le résultat d'un duvet au gonflant « médiocre ». Je rappelle que la température indiquée provient d'un test réalisé selon la norme EN 13537 pour les deux sacs, et que donc en théorie les conditions du test sont suffisamment similaires pour ne pas voir le résultat varier de plus de 2 ou 3°C.

Les exemples comme celui-ci foisonnent dans le tableau et permettent de se rendre compte qu'investir 200 ou 300 € de plus dans un duvet ne fait gagner que 100 ou 200 grammes sur le poids du duvet, pour un résultat rarement garanti car la plupart des fabricants ne font pas tester leur sac de couchage par un labo indépendant : les températures indiquées peuvent donc être parfaitement fantaisistes.

Pour ma part après mûre réflexion, et un achat un peu précipité avec les soldes, j'en ai conclu qu'acheter un sac de couchage qui vaut plus de 150 € (et déjà à ce prix-là on a du mal à le sortir, avec la peur de le perdre ou de l'abimer) est parfaitement inutile si on ne part pas plusieurs semaines ou mois d'affilée en bivouac chaque année. Et même dans ce cas-là je crois qu'il serait plus juste d'acheter un sac synthétique : beaucoup moins cher et bien plus résistant dans le temps.

De toutes ces recherches et comparaisons je crois qu'au final je ne suis pas convaincu de l'utilité du sac de couchage en duvet, à moins de devenir d'un coup incroyablement riche ou insouciant sur la destinée du matériel que j'achète.

Écrire un commentaire
(facultatif)
(facultatif)
(obligatoire)
  __       _ _   
 / _| __ _(_) |_ 
| |_ / _` | | __|
|  _| (_| | | |_ 
|_|  \__,_|_|\__|
                 
(obligatoire)

Les adresses internet seront converties automatiquement.
Tags autorisés : <blockquote> <cite> <pre> <code> <var> <strong> <em> <del> <ins> <kbd> <samp> <abbr>

Sof

Excellente base de données. Je te remercie pour le temps passé car tu as dû en passer! Tout dépend de l'utilité c'est vrai que si c'est pour une semaine de camping rando à l'année (et généralement pendant les beaux jours) investir dans un duvet n'est pas la meilleure idée.
Faire attention aux dimensions (si trop large perte thermique), aux fermetures éclairs, à la répartition de la garniture. Après le poids, volume et prix c'est en fonction de ses propres besoins.