~bohwaz/blog/

Avec de vrais morceaux de 2.0 !

Supprimer les tags EXIF de photos

Pour envoyer des photos qui en disent moins sur vous il faut supprimer les données EXIF qui contiennent tous les détails sur la photo (date de prise de vue, modèle de l'appareil photo, temps de pose, etc.), voilà comment faire sous Debian/Ubuntu :

$ sudo apt-get install exiv2
$ exiv2 -d a photo.jpg

Explication du man exiv2 : "-d a" = delete all metadata (exif tags, exif thumbnail, iptc comments...).

Le Bien Public se moque-t-il du droit d'auteur ? (màj)

Dans son édition du vendredi 8 janvier 2010, Le Bien Public, quotidien bourguignon, montre en page 4 à l'occasion d'un article sur le don de sang de cordon ombilical une photo de femme enceinte. En dessous de cette photo, cette seule mention : "Photo Flickr".

Ah, trouvée sur Flickr, d'accord, mais par qui ? Si elle est publiée sous licence Creative Commons elle contient peut-être quand même une clause "Attribution" qui oblige à citer l'auteur, ou alors une clause "NonCommercial" qui interdit les usages commerciaux ? Bon et bien après 5 minutes de recherches sur flickr je retrouve la photo de davhor sous licence CC By-ND. Pour le pas de modification c'est bon par contre pour la citation... C'est pas ça, la licence n'est pas respectée et l'image ne devrait donc pas figurer dans le journal. Le Bien Public confondrait-il Flickr avec une base d'images libres de droit ?

Mise à jour (14 janvier 2010) : davhor, suite à mon commentaire sur sa photo a contacté le journal pour demander un dédommagement, et me tiendra au courant.

Starzik, l'arnaque du FLAC ? (màj 2)

J'étais à la recherche de la bande originale du film "Le roi et l'oiseau" de Wojciech Kilar. J'ai cherché en CD et après diverses surprises (annoncé en stock sur fnac.com puis commande annulée), j'ai du me faire à l'idée que je ne pourrais jamais l'avoir en CD, malgré une réédition récente à l'occasion de la sortie du DVD. Je me suis donc dis qu'il ne me restait plus qu'à l'acheter en édition numérique, je me suis donc tourné sur le premier résultat de Google, soit Starzik qui proposait l'album en FLAC pour la modique somme de 9 euros et 99 cents (outch, c'est cher). Je paye, je télécharge donc, et au fur et à mesure de l'écoute je trouve le son bizarrement mauvais pour du FLAC. Pris d'un doute, je regarde dans Sonic Visualiser mon fichier, je prends une trame au hasard et là je vois ça :

Oh oh, ça semble pas bon du tout cette coupure à 17kHz, on dirait du MP3... Je recherche sur le net une autre édition et je télécharge une édition compressée en MP3 320kbps, donc plutôt proche de l'original. Et ça donne ça visuellement :

Comme on peut le constater l'édition MP3 est bien plus fidèle que l'édition FLAC de Starzik, avec pas de coupure à 17kHz, un spectre sonore complet et à l'écoute ça se ressent. Mais alors... le FLAC de Starzik est en fait généré à partir de fichiers de basse qualité, et plus précisément ici d'un MP3 à 192kbps. Donc Starzik vend du FLAC alors que c'est simplement du MP3 converti en FLAC. Pas vraiment intéressant. J'ai évidemment pris contact avec Starzik afin d'obtenir un remboursement ou à défaut la véritable édition FLAC, mais malgré plusieurs emails et coups de téléphones, je n'ai toujours aucune autre réponse que "nous transmettons au service concerné". En somme, non content de mentir sur les produits vendus, Starzik n'offre aucun suivi auprès de ses clients. Mais sinon il paraît que l'offre légale s'améliore...

Mise à jour (15 janvier 2010) : J'ai reçu le CD (dans un packaging honteux d'ailleurs : la pochette est un vieux scan tout pourri et l'affiche offerte est pixélisée en plus, heureusement le CD contient bien les originaux, cependant c'est un travail de boucher qu'ont réalisé là le label Play Time et FGL Production), c'est sans équivoque : le FLAC de Starzik s'arrête vers 17kHz, c'est bien visible, et quel que soit les arguments "on n'entends pas la différence" / "vous êtes sourds" / etc. il manque toujours une partie du son :

Mise à jour 2 (28 janvier 2010) : En réponse à ma demande, et après relance par email, Starzik m'a finalement transmis les FLAC issus de la source CD (via un lien dl.free.fr), qui sont effectivement issus du CD après vérification. Mais la question c'est pourquoi s'ils possèdent la source CD ne pas vendre les FLAC qui en sont issus ?

Désactiver la pub et les interstices sur Allociné

Les interstices sur Allociné sont des des trucs terriblement pourris et nuisibles. Sans compter que toute la pub ralenti le site qui est déjà pas un foudre de guerre.

Voilà donc un user script pour Opera (je vous laisse adapter pour greasemonkey si vous voulez) qui désactive toutes les pubs du site, en fait le javascript des pubs ne sera ni chargé ni exécuté. Ça vire aussi des trucs qui ralentissent le site comme les appels externes (google analytics, facebook connect, xiti). Pour le faire fonctionner, copiez ça dans un fichier allocine.js de votre répertoire de scripts utilisateurs (pour le choisir : outils > préférences > avancé > contenu > options javaScript).

   // ==UserScript==
   // @include http://www.allocine.fr/*
   // ==/UserScript==

   var ac_remove_scripts = /(\/js\/metriweb\/mwTag\.js|js\/ac\/ac\.ad\.js|http:\/\/.*\.facebook\.com\/[^"]*)/;
   var ac_ignore_scripts = /(\/js\/xiti\/xtcore\.js)/
   var ac_ignore_inline = /(ac\.ad[a-zA-Z]+\.[^(]+\([^)]+\);?|google-analytics\.com\/ga\.js)/

   window.opera.addEventListener(
     'BeforeExternalScript',
     function (e)
     {
       e.element.src = e.element.src.replace(ac_remove_scripts, '');

       if (e.element.src.match(ac_ignore_scripts))
       {
           e.preventDefault();
           return false;
       }
     }, false
   );

   window.opera.addEventListener(
     'BeforeScript',
     function (e)
     {
       if (e.element.text.match(ac_ignore_inline) && !e.element.src)
       {
           e.preventDefault();
           return false;
       }
     }, false
   );

   // Fix player video
   if (location.href.match(/player_gen_cmedia/))
   {
       window.opera.addEventListener(
           'BeforeScript',
           function (e)
           {
               if (!e.element.src && e.element.text.match(/swfobject\.embedSWF/i))
               {
                   document.getElementById("preRoll").parentNode.removeChild(document.getElementById("preRoll"));
                   document.getElementById("content_player").style.display = "block";
               }
           }, false
       );
   }

Fotoo Gallery 2.1.0

Fotoo Gallery continue son évolution avec quelques nouveautés, j'avais déjà travaillé ses points faibles (la lenteur des JOIN en SQLite) et rajouté les diaporamas et flux RSS. Nouveautés maintenant :

  • systèmes de slideshow et d'embed revus, plus pratiques et prennent moins de code
  • slideshows et embeds de tags (comme ci-dessous)
  • indexation et affichage des métadonnées techniques EXIF des photos (pour les avoir, supprimer le répertoire cache, ça réindexera vos photos)
  • index automatique des photos quand le répertoire de cache n'existe pas
  • des bugs fixés

Source et téléchargement : http://svn.kd2.org/svn/misc/apps/fotoo/gallery/

Précédents billets : Amélioration sur la vitesse + Flux RSS et jBrout'le'web (aka Fotoo Gallery)

Compte courant ING Direct : Modification du contrat porteur CB

ING Direct met en place le Mastercard Secure Code pour les transactions en ligne avec sa carte Mastercard distribuée avec le compte courant. En pratique sur les sites qui ont fait la démarche de s'inscrire à ce programme, au moment de payer vous recevrez par SMS un code que vous devrez entrer sur le site. Ce code est à usage unique, ce qui est un sacré plus car le programme "Secure Code" est habituellement utilisé par les banques avec simplement un code que vous choisissez et qui ne change jamais. Donc pour la sécurité c'est tout bénéf, mais par contre je ne connaît aucun site qui propose le SecureCode, donc pour le moment c'est pas vraiment très utile.

Message reçu de la part d'ING Direct :

Dans le cadre de l'utilisation de votre carte bancaire Gold MasterCard, vous réalisez probablement des achats en ligne.

A compter du 1er mars 2010, nous renforçons la sécurité de vos transactions en ligne sur tous les sites marchands affiliés au programme Mastercard Secured Code. Au moment d'entrer les informations relatives à votre carte de paiement sur l'espace sécurisé du site marchand, ING Direct vous fera parvenir par SMS un code d accès que vous devrez saisir pour valider la transaction.

Nous sommes donc amenés à modifier le contrat porteur CB en y introduisant l'article 3.2. Vous trouverez le contrat porteur CB mis à jour dans votre Espace Client, rubrique « conditions générales, tarifs »

Et l'article 3.2 ainsi créé :

3.2 Autre dispositif de sécurité personnalisé.

L'utilisation d'un dispositif de sécurité personnalisé autre que le code confidentiel peut être nécessaire pour réaliser une opération de paiement sur un site de vente par Internet « Mastercard secure code ». Pour que le Titulaire de la carte effectue un paiement sur Internet, celui-ci doit saisir en plus de son numéro de carte et du cryptogramme visuel, un code qui lui sera envoyé par SMS par ING Direct sur son téléphone mobile (ci-après le « Code de Sécurité »), dont le numéro aura été communiqué préalablement par le Titulaire de la carte.

Le Code de Sécurité est à usage unique et ne peut être utilisé que pendant une durée limitée. Le Titulaire de la carte doit utiliser le Code de Sécurité chaque fois qu'il en reçoit l'instruction par le site de vente par Internet. Le nombre d'essais successif de composition du Code de Sécurité est de trois. Au troisième essai infructueux, le Titulaire de la carte provoque l'annulation de la transaction en cours sur le site de vente sur lequel le Titulaire de la carte a entré le Code de Sécurité. Le Titulaire de la carte doit prendre toutes les mesures propres à assurer la sécurité du Code de Sécurité. Il doit notamment le tenir secret et ne pas le communiquer à qui que ce soit.

Installer LIRC avec debian (lenny, mais les autres aussi)

Y'a pas mal de tutos qui expliquent comment installer LIRC sous debian, mais c'est à chaque fois assez compliqué, alors qu'en fait c'est vraiment simple. Je pars de mon cas avec un récepteur USB infrarouge et la télécommande qui va avec (Philips SRM 5100).

Première étape : installer les modules noyau de lirc

# apt-get install module-assistant
# m-a ai lirc

Seconde étape : brancher votre récepteur infrarouge USB

Et regarder /var/log/syslog à la recherche du nom du module utilisé, par exemple chez moi :

lirc_mceusb2: Philips eHome USB IR Transceiver and Microsoft MCE 2005 Remote Control driver for LIRC $Revision: 1.44 $
usbcore: registered new interface driver lirc_mceusb2

Mon module est donc lirc_mceusb2.

Troisième étape : installer lirc

# apt-get install lirc

Là lirc va vous jeter une erreur comme quoi il a pas de config. Pas de panique on va lui en donner une, il faut aller chercher celle qui corresponds à votre télécommande. Dans mon, comme vu avec le syslog, c'est mceusb2, je vais donc chercher dans /usr/share/lirc/remotes/ ce qui correspond, et donc dans mon cas ça donne /usr/share/lirc/remotes/mceusb/lircd.conf.mceusb.

Quatrième étape : copier la configuration

Voilà je copie ma configuration de télécommande au bon endroit :

# cp /usr/share/lirc/remotes/mceusb/lircd.conf.mceusb /etc/lircd.conf

Et maintenant faut le signaler à lirc avec :

# dpkg-reconfigure lirc

Cinquième étape : tester

$ irw

Et appuyez sur les boutons de la télécommande, vous devriez voir apparaître le nom des boutons appuyés. Par exemple :

000000037ff07bee 01 VolDown mceusb
000000037ff07bef 00 VolUp mceusb

Changement de tarifs compte courant ING Direct au 1er février 2010

Suite à un changement de réglementation au 1er novembre 2009 les conditions générales et d'utilisation de la CB changent (au 1er novembre 09) et les tarifs aussi (au 1er février 2010). Comme dans tout changement tarifaire vous pouvez à cette occasion résilier le contrat sans frais.

Les changements sont les suivants (comparaison perso entre la brochure en vigueur et celle du 1e février 2010) :

  • Achat réglé par carte en devises ou en euros hors de la zone euro : 2 % du montant avec un minimum de 2 euros, le minimum passe à 0,5 euros
  • Retrait d'espèces (par carte) en devises ou en euros hors de la zone euro à un DAB / GAB : idem précédent
  • Retrait d'espèces (par carte) en devises ou en euros au guichet d'une autre banque à l'étranger : idem précédent
  • Virement en euros émis hors de la zone SEPA : 0,1% du montant avec minimum de 23 euros, passe à 15 euros (fixe)
  • Virement émis en devises : 0,1% du montant avec minimum de 23 euros + commission de change, passe à 20 euros (fixe)
  • Virement reçu en devises : 0,1% du montant avec minimum de 23 euros + commission de change, passe à 20 euros (fixe)
  • Commission de de change : 0,1% (min. 10 euros), passe à 20 euros (fixe) pour un virement inférieur à 50.000 euros, ou 0,1% (max. 100 euros) pour un virement supérieur ou égal à 50.000 euros
  • Ajout de "Révocation de mandat de prélèvement" (gratuit)
  • Ajout de 3 incidents facturés :
    • Déclaration à la banque de France pour usage abusif de la carte bancaire : 50 euros
    • Frais de capture de la carte bancaire pour usage abusif : 40 euros
    • Frais de capture de la carte bancaire après composition de 3 codes erronés par le titulaire de la carte : 40 euros

Fruit de la nouvelle réglementation, les tarifs pour la carte lors de paiement ou retrait à l'étranger (en euros ou pas), baissent, surtout pour les petits montants. Le truc à retenir étant les frais de capture de la CB en cas de composition de 3 codes erronés : mieux vaux en cas d'oubli demander une réédition du code (5 euros), que de se faire capturer la carte.

Aujourd'hui sur Dailymotion...

... Une publicité subliminale, discrète, légère et respectueuse de ses visiteurs.

  • Faire charger une pub de plusieurs méga octets... CHECK
  • Mettre une vidéo flash sur toute la taille de la page comme des gros gorets... CHECK
  • Empêcher les gens de cliquer sur le site via la pub qui recouvre tout... CHECK
  • Déclenchement du son automatiquement au chargement de la page... CHECK
  • Rendre l'utilisation du site impossible aux gens qui ont un flash qui ne gère pas la transparence (genre avec mon webkit), car impossible de cliquer pour virer la pub... CHECK
  • Faire ramer la machine de 90% de nos visiteurs... CHECK
  • "Chouette on va faire un truc que personne d'autre n'as jamais fait !"... CHECK
  • "Tiens je suis sûr on peux faire pire que l'interstice de pub d'Allociné"... CHECK
  • Passer pour des gros neuneus du web... CHECK

Bon je crois que y'a rien à ajouter.

Nostalgie

J'ai débarqué sur internet en 2000, mon premier site était en ligne en décembre (si mes souvenirs sont bons) et ça fera donc 10 ans en 2010, et oui déjà. Je suis pas vraiment un vieux de la vieille, je n'ai pas surfé sur AOL en 1995, mais j'avais 10 ans en 1995 et j'étais bien plus intéressé par pirater copier légalement des disquettes de jeux comme Prince Of Persia ou Dune, et de toutes façons j'avais pas de sous ni une famille riche. Mon premier accès internet fut donc un modem Infonie bloqué (oui oui comme les téléphones simlockés, ils faisaient pareil avec les modems avant, on pouvait demander un code de déblocage au bout de 3 mois). Reste que sur mes sites préférés en 2000, le constat est plutôt moyen :

  • Celui de mon groupe de chanson préféré n'existe plus (le groupe s'est séparé en 2005), le domaine n'existe plus
  • Le meilleur webzine du monde (Mysterious Yanick D.) n'existe plus mais est archivé sur la même URL qu'en 2000 : www.yanickd.com
  • Mon HOWTO préféré (avec le Web Style Guide) de comment faire un site web (toujours globalement valable) a changé d'URL et n'a pas été mis à jour depuis 2001 : http://byds.free.fr/
  • Les copains de Lipsheim.org sont toujours là !
  • Un site est figé avec un message disant que Internet n'est plus intéressant et le copain qui était derrière est décédé :(
  • Le Village est devenu plutôt un simple service d'hébergement alors que c'était une communauté gigantesque et extraordinaire, qui en 2000 publiait en kiosque son premier magazine papier (et oui à l'époque les journaux web devenaient papier), accompagné d'un CD audio/rom avec des tas de trucs intéressants : plein de musique en MP3, des petits groupes indés, des vidéos, des sites web (et oui à l'époque internet ça coûtait bonbon et c'était limité en temps)...
  • Mon premier hébergeur avait mal choisi son nom, car Site a vie.com n'existe plus ^^
  • Le Moostik est toujours là et je bosse maintenant avec mes idoles de l'époque (incroyable hein !) et je bosse aussi avec le génie qui était derrière b2/cafelog.com (mais ça compte pas dans cette liste, ça date de 2001)
  • Wikipédia est toujours là (ouf), et affiche un peu (un peu) plus de contenu que les quelques milliers d'articles de l'époque
  • Seb Sauvage est toujours là mais le contenu fond à vue d'oeil hélas :( La rubrique logiciels recommandés (qui me sert encore régulièrement) n'est plus dispo, ainsi que les pages sur la liberté d'expression et les précieux conseils HTML. Quand à la page liens elle a disparu pour un lien vers un site web 2.0 auquel je comprends rien du tout.
  • Enfin, mon blog de l'époque est toujours en ligne (moi j'appelais ça un webzine à ce moment), mais le dernier article date de janvier 2002.

Que de nostalgie... Heureusement il y a des choses que je ne regrette pas, par exemple les designs en tables que je faisais sous Dreamweaver :)

Notes rapides... ↓